Technique ancestrale, toujours en cours en Amérique du Sud, Afrique noire et au Japon, le bandage du bassin est parfois recommandé aux femmes venant d’accoucher. Le Dr Bernadette de Gasquet nous explique les bienfaits de cette technique remise au goût du jour.​

« Cette technique consiste à « bander » le bassin, à l’aide d’un grand foulard, pour le resserrer et l’aider à reprendre sa forme initiale », précise le Dr Bernadette de Gasquet, médecine et professeure de yoga. A la clé, moins de douleurs de dos, de sensations de fuites « énergétiques » et plus de vitalité.

Resserrer le bassin, une étape essentielle

Lors de l’accouchement, le bassin de la maman est extrêmement sollicité. Petit rappel : le bassin n’est pas un bloc d’os d’un seul tenant, mais un ensemble tenu par des articulations mobiles et des ligaments.  La plupart sont situés en arrière au niveau du sacrum, tandis qu’à l’avant du bassin, la symphise pubienne joint les deux os coxaux. Lors du passage du bébé, tous sont fortement mobilisés, étirés, écartés, pour faciliter sa venue. « La maman peut fréquemment ressentir une sensation de flottement ou d’écartement après l’accouchement », ajoute la médecin. Certaines femmes en souffrent plus que d’autres. Pour le Dr de Gasquet, accoucher sur le dos et pousser beaucoup peut y contribuer. Le bandage va permettre de « refermer », là où il y a eu ouverture.

Le bon moment

« Dans de nombreuses cultures, il était d’usage que la mère se repose pendant près de quarante jours après chaque accouchement », rappelle Isabelle Challut, accompagnante à la naissance canadienne. Ce temps correspond en moyenne au temps de récupération des différents systèmes sollicités pendant la grossesse et permet de respecter le rythme de la dégestation, c’est-à-dire de « fermeture », de tonification, qui s’opère après l’accouchement. Programmer un bandage du bassin pendant cette période va participer à la réappropriation de son corps. « Il est recommandé de le recevoir dès les premiers jours, la première semaine par exemple », ajoute le Dr De Gasquet. Cette dernière espère même qu’à l’avenir, cette pratique soit intégrée dans le processus d’accouchement : « Pour de meilleurs résultats, bander le bassin pourrait se faire sur la table d’accouchement, avant même de mettre un pied par terre ». Evitant ainsi de nombreux problèmes de dissymétrie du bassin.

En pratique

Contactez moi au 06 80 37 64 67 pour organiser ma visite à la maternité de Langon (en suite de couches) ou à votre domicile (Langonnais).

Le soin dure 1h.

Tarif 40€

Texte original ici

CONTACT
SUIVEZ NOUS!
 
 
06 80 37 64 67
  • Wix Facebook page

© 2019 by Rebozo.fr

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now